Accueil > La Plénitude > La Chair ou l’Esprit

La Chair ou l’Esprit

Licence Creative Common by SA

jeudi 21 octobre 2021, par Matthius

Tant qu’on est dans la chair, on a peur d’être libre. Au début de sa liberté, on a très peur. Mais on trouve ensuite des nouveaux repères. On est alors dans l’esprit.

On peut voir la liberté comme quelque chose de grand, que ce soit avant ou après que son cœur soit dans l’esprit. La liberté est pourtant apeurante.

Il ne s’agit pas de s’obliger à être libre. On ne le serait pas. Il s’agit d’aimer et d’aller vers l’amour, celui qui libère.

Beaucoup s’arrêtent à la peur d’être libre, c’est à dire de se voir retirer les chaînes du monde du diable. Alors on se complaît dans la chair, se disant que ceux qui sont libres n’y ont pas droit, ce qui est faux. On a surtout comme Dieu la chair ou l’argent.

Au contraire, quand on est libre, le plaisir de la chair est amplifié. Seulement on se rend compte qu’il est répétitif. Alors le plaisir de la chair vient quand on veut simuler quelque chose de nouveau.

La loi permet de suivre le chemin de vérité. Les dix commandements sont surtout faits pour ceux qui cherchent à devenir libres. Ensuite il y a « aime ton prochain comme toi même. ».

Quand on est dans l’esprit, nos sens se développent par la méditation, le dialogue ou l’écriture. C’est pour cela que la chair est encore plus présente. Seulement, notre esprit agit plus donc on préfère être dans l’esprit. Nos sens sont mieux perçus quand nous sommes libres et par notre âge.

Mes Notes

Écrire sur la liberté.